Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for janvier 2012

Sorti définitivement du centre de réhabilitation, une fois chez moi, hier, j’ai surpris une conversation attachante entre les deux roches que vous connaissez , White stone qui vient de l’artique et piedra morena de l’antartique. Je vous transmet la conversation

-Ne t’inquiète pas white stone lui dit la pierre noire du sud

– Oui mais…. soupira la pierre du nord d’un air trite

-Sois confiante, écoute , J’ai passé deux ans près du fils je les connais , ils se ressemblent. rappelle toi de quelle façon il nous a fait traverser les andes, quelle perséverance il a démontré, fouetté par des vents contraires. donne lui du temps, il enfourchera son vélo et tôt le matin tu l’ententras crier hit the road baby, il nous conduira chez moi et tu auras une nouvelle vie,ma vieille et près de moi à tierra de fuego termina la roche noire,

Advertisements

Read Full Post »

238 ième jour

Samedi le 21 janvier 2012. Nous sommes partis depuis déjà 238 Jours.La semaine prochaine je quitte le centre de réadaptation l’interval, mes exercices se continueront en externe.
Bientôt,vous pourrez lire la suite de deux roches à cavale sur un vélo.

Read Full Post »

Peu importe l’aventure dans laquelle nous sommes, il faut s ‘attendre à ce qu’il y ait de l’adversité. Ce n ‘est pas parce que nous sommes dans une période de contrariété que l’on doit   baisser les bras.
Vos encouragements, appels, visites, messages me font chaud au coeur.  C ‘est  prodigieux, surtout pendant cette période plus épineuse. Comment pourais je ne pas être persévérant, le principal outil qui guaranti la réussite, merci à tous et à toutes.

Read Full Post »

Le cycliste et policier à la retraite Michel Beaudoin est de retour à la maison, et a commencé sa rééducation au centre Interval. Il est ici accompagné par l'un de ses thérapeutes, Martin Fiset. Photo: Stéphane Lessard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y avait bien longtemps que Michel Beaudoin n’était pas monté sur un vélo. Depuis l’accident dont il a été victime le 23 novembre dernier au Pérou, le cycliste et ex-policier à Bécancour n’avait pas enfourché de bicyclette et misait tout sur sa guérison. Lundi, c’est avec des étoiles dans les yeux qu’il a enfin enfourché son premier vélo depuis plusieurs semaines… un vélo stationnaire.

«Je n’avais pas retouché au vélo! Ça me fait tout drôle», lance-t-il, visiblement ému. Michel Beaudoin débutait, lundi matin, sa réadaptation au centre Interval de Trois-Rivières. Une nouvelle étape dans sa guérison, et une bouffée d’air frais pour sa famille qui, il y a quelques semaines, craignait toujours le pire.

On se souviendra que Michel Beaudoin avait quitté l’Alaska, il y a près de sept mois, afin d’effectuer un périple de 22 000 kilomètres, qui allait le mener jusqu’au bout de l’Amérique du Sud, en Terre de feu. Malheureusement, le 23 novembre dernier, après plus de 15 000 km parcourus, une collision avec un autobus au Pérou a écourté ce beau projet qu’il caressait depuis 20 ans.

«C’est arrivé alors que je roulais. Là-bas, il n’y a pratiquement pas de stop, ce sont des dos d’âne. Les taxis empruntent souvent les dos d’âne en diagonale. C’est un taxi qui a roulé en diagonale et ne m’a pas vu. J’ai crié, j’ai essayé de lui montrer que j’étais là, mais il a continué sa route. Je me suis tassé le plus possible mais il y avait un autobus juste à côté. C’est là que je suis tombé. Après, c’est un peu flou», explique M. Beaudoin.

L’homme, qui s’est retrouvé dans le coma pendant près de 10 h, a été transporté dans un hôpital de la capitale. Son fils et sa nièce ont accouru à son chevet quelques jours plus tard pour organiser son retour au pays dès que possible. Au Pérou, il a été transféré dans une clinique privée pendant près de 11 jours, avant de pouvoir être rapatrié par avion.

Réadaptation

Lundi matin, Michel Beaudoin rencontrait pour la première fois les spécialistes qui se chargeront de sa réadaptation au centre Interval de Trois-Rivières. Bien qu’il n’ait pas été blessé sérieusement aux membres, il a subi un traumatisme crânien qui lui demandera du temps et de la patience avant de pouvoir repartir. Car oui, il compte repartir et reprendre le voyage là où il l’a laissé.

«Je veux y retourner. Ça prendra le temps que ça prendra, je vais me fier à l’avis des spécialistes, mais je veux terminer. J’ai débuté ce périple pour moi, c’était un projet très personnel. En ce moment, j’ai l’impression d’être dans une finale olympique. Je ne peux pas abandonner si près du but», lance-t-il, les larmes aux yeux.

D’ici là, Michel Beaudoin veut suivre à la lettre les recommandations de ses thérapeutes pour retrouver toute sa motricité et son équilibre. «C’est dans la tête que je suis blessé. C’est l’inconnu pour moi. J’ai des problèmes d’équilibre, des pertes de mémoire à court terme. Des mouvements que je pensais autrefois simples, aujourd’hui j’ai de la difficulté à les effectuer», résume-t-il.

Heureusement, l’homme de 65 ans se dit entouré d’une formidable équipe à Interval, alors qu’il côtoie autant des ergothérapeutes, psychoéducateurs, physiothérapeutes, kinésithérapeutes et autres.

«Quand j’étais à vélo, plusieurs personnes m’encourageaient et me soufflaient dans le dos à distance. Aujourd’hui, cette équipe me fait penser à tous ces gens. Ce sont eux maintenant qui vont me souffler dans le dos et vont m’aider à reprendre la route», confie M. Beaudoin.

Read Full Post »

Durant la semaine,je suis en réhabilitation à l’interval à Trois Rivières. Chaque ventredi je reviens chez moi à Gentilly et le dimanche soir je retourne au pensionnat,wow. Je garde toujours un oeuil sur mon rêve, on ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher de devenir vieux. Pour ce qui est de l’avenir il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible. Merci et bonne semaine à tous et à toutes.

Read Full Post »

Je suis sur la bonne route. Je fais régulièrement plusieurs exercices physiques et mentaux pour revenir au sommet et je ne suis pas loin.
L’équipe médicale l’Inter-Val de Trois Rivières qui me guide actuellement, appuyée d’amis (es) ainsi que de la famille assurent une continuité parfaite.
Ce nouvel escadron vous ressemble en tout point, vous qui m’accompagné depuis le début de cette aventure féérique. Comment ne pas rester énergisé au maximun même dans des moments plus difficiles. Merci à tous et à toutes.

Read Full Post »