Feeds:
Articles
Commentaires

Nous étions ã Kenora, Ontario. J’avais ma chambre super 8 et Frédéric avait installé sa tente dans un petit boisé derrière l’hôtel. Il était 7.30 h pour nous donc 8.30 h au Québec et je venais de terminer de prendre les dernier es informations pour débuter mon enquête. J’appelle ma soeur Christine qui demeure à Princeville, où notre sujet avait dit demeurer. Connaîs tu un tel, lui dis je, dont je tairai ici le nom. Il à 37 ans environ 5 pi et 8 . Elle me répond:< c’a me dit quelque chose. J’appelle ma chum et je te rapelle dans 10 minutes.

En attendant son appel, Frédēric appel sa mère au Québec et l’informe de mes dernières démarches. — Christine ma rapelle. Je répond en mettant la fonction haut parleur. Frédēric, sa mère et moi attendons la réponse de ma soeur avec anxiété. C’est lui me dit -elle et je sais qui il est. Elle s’adresse directement à Fréderic: << c’est un méchant numęro et il….                         ã suivre.   Merci

Advertisements

L’arnaque

Fręderic, que je viens de rencontrer est un jeune homme de 25 ans et il à terminē ses étude en génie męcanique en avril dernier. Il vient de st  Lambert de Lauzon sur la rive sud de Quēbec. Avant de commencer a travailler, il a décide de pédaler 8000 kilomètres d’un océan à l’autre du Canada pour une cause humanitaire. Leucan.

La premięre jour née pędalę  avec lui  se termine au Riverside hôtel non loin d’Hadashville au Manitoba, ou il installe sa tente. Le soir mēme il me raconte ce qu’il a vęcu quelques heures avant de me rojoindre. Alors qu’il sortait de  winipeg près de la route 1 il croise un homme qui faisait de l’auto stop et il le salut. Cet homme s’apperçoit que Frédēric parle français et l’interpelle… A la fin de la journēe il me raconte ce qu’il a vēcu, le matin meme en sortant de Winipeg.  L’intrus  lui raconte qu’il  demeure ã Prince ville ,qu’il a 37 ans et que son enfant, sa petite fille est atteinte d’un cancer et qu’il doit tout payer les soins, qu’il a manquē d’argent qu’il a dû vendre son auto,qu’on lui a enlevē sa maison et qu’il a perdu son travail. Il a choisi d’aller travailler dans l’ouest pour continuer de subvenir aux soins de son bébé. Et, qu’il venait d’apprendre que sa petite fille venait de dēcēder, qu’il avait dû payer 1000$ à l’hôpital pour qu’il garde le corps en attandant qu’il arrive et c’est pour ça qu’il retournait au QUÉBEC.  <wo que je luis dis ça c’est mon domaine et j’appelle un de mes contacts a princeville.

A suivre…… Merci

Photo

Michel_1 Michel_2

Congē……

Demain, le 10 août, ētant donnę mon âge ahah, je ne pédale pas et Fréderic, mon partenaire de route nom plus. le 11 au matin , on repart.

Changement d’itinéraire, pour une plus grande sęcurité on vas passę au sud du lac supērieur, au nord des Ētats Unis. Contrairement au nord du lac, là il y à de larges accotements . Nous rejoindrons Sault Ste Marie  puis ensuite Sudburry .

Sur le train

48 heures sur le train, ça se passe comme ça: c’est comme un hôtel ambulant. Composé de 23 différents wagons: wagon lit,bar, restaurant. Je vois les rocheuses et les prairies d’une façon d’une autre façon. De plus les endroits plus touristiques sont décrits en français et en anglais par un animateur sur le train, et ce dernier ralenti, afin que les touristes  prennent des photos des endroits aproprięs. Le roulement du train est doux, l’accueil est chaleureux et après une demie jour née, tous le monde se connaît.

La voie ferrée est partagée par les trains de marchandise et les trais de passagers. Des arrêts sont cédulés 3 à 4 fois par jour ou les passagers peuvent se dégourdir pendant environ 1 heure.  à 1.30 h

Aujourd’hui pour ma première journée, apręs ma vacance forçęe j’ai fait 104 kilomètres et je couche ã Hadasheville. J’ai pédaler jusqu’ici avec Frédéric, un jeune de Québec, le neveu de Denis et Colette Olivier de Gentilly. Il pēdale pour une cause, l’Eucan.

Demain je traverse en Ontario avec ce jeune homme. Merci

WOW…

Mes vacances imprévues mais tout de mēme constructives et agréables sont terminées. Eh oui, ce matin les docteurs de l’équipe de traumatisme du Vancouver General Hospital m’ont donnē  le ok.

Dans le but d’arriver en temps pour participer aux derniers préparatifs de notre évęnrment, le défi du parc de la rivière Gentilly, de Vancouver, je ferai un bout avec le Rocky Montain Train et de lã ,je continuerai ã vélo mon grand tour du Canada. Merci.

Photo